Bertrand PHILIBERT

Extrait d'un texte de Michel LAGRANGE

 

[...] Philibert rime avec mystère. Son œuvre est un écho permanent de notre silence intérieur. La solitude qui émane des villes, de la nature même, la solitude du funambule sur son fil tendu entre l’invivable ici-bas et un ailleurs inaccessible. Il utilise intimement le bois qui est beau comme matière avec ses pleins et ses déliés, sa rugosité et ses veines… Mais le bois est plaqué sur la vie comme un obstacle. Les personnages de Bertrand Philibert sont des solitaires, des errants dans un labyrinthe. Ils sont en danger, au bord du vide [...]

Le silence est leur seul environnement, comme chez Edward Hopper ou Georgio de Chirico. Ailleurs est une espérance hors de portée. Le rare bleu qui circule en son univers est invivable. Aussi ses œuvres sont-elles un miroir à nos propres dérélictions autant qu’une fenêtre possible ouverte à une présence humaine, émouvante, fraternelle. Regarder la solitude de ces personnages, c’est se sentir un peu moins seul.

FR  EN

Bertrand PHILIBERT - artiste peintre contemporain